Libido faible : Symptômes, signes, causes et traitement

Les problèmes sexuels sont fréquents chez les hommes et les femmes. L’accent est souvent mis sur les troubles de l’érection dans la population masculine.

Bien qu’il s’agisse d’un problème particulier, d’autres problèmes de dysfonctionnement sexuel peuvent également être présents dans le corps masculin. Une faible libido chez l’homme est un problème qui mérite plus d’attention.

Une libido faible fait que l’homme est moins intéressé par le sexe. Cela peut également avoir un impact sur sa fonction érectile et, en fin de compte, nuire à sa confiance en lui dans la chambre à coucher.

Il est important de comprendre pourquoi des problèmes sexuels comme une faible libido peuvent être présents chez les hommes. Cela aide l’homme à reconnaître les problèmes dans sa propre vie. Ces problèmes peuvent aller des troubles de la santé mentale aux problèmes physiques.

Ce billet explore les raisons pour lesquelles les hommes peuvent avoir une faible libido. Nous examinons également ce que cela signifie pour un homme d’avoir une faible libido. En outre, nous abordons également les moyens de stimuler la libido et de traiter ce problème.

Qu’est-ce qu’une libido faible ?

Une libido faible est un terme utilisé pour décrire une baisse de la libido féminine ou masculine.

Essentiellement, la libido fait référence à l’intensité du désir sexuel d’une personne. Lorsqu’une personne a une libido élevée, cela signifie qu’elle est facilement stimulée sexuellement.

Elle est également plus susceptible d’avoir des rapports sexuels. De plus, une personne ayant une libido élevée n’aura généralement pas de problème à être performante dans la chambre à coucher.

En revanche, la libido est faible lorsqu’une personne n’a pas envie d’avoir des rapports sexuels. Il s’agit d’un problème assez courant chez les hommes et les femmes. Ce trouble est souvent appelé “trouble du désir sexuel hypoactif”.

Une faible libido est plus fréquente chez les femmes. Toutefois, cela ne signifie pas que les hommes ne peuvent pas en souffrir également.

Des chercheurs ont examiné 52 études pour déterminer la prévalence de certains problèmes sexuels dans la population générale. Ils ont constaté que jusqu’à 3 % des hommes peuvent souffrir d’une baisse de libido.

Chez les patients masculins, la baisse de la libido s’accompagne souvent d’autres problèmes sexuels. Les dysfonctionnements érectiles sont particulièrement fréquents chez les hommes ayant une faible libido.

Le lien entre ces deux problèmes va dans les deux sens. Les hommes ayant une faible libido peuvent éprouver des difficultés érectiles. D’autre part, les hommes souffrant de dysfonctionnement érectile peuvent trouver qu’ils ne sont pas souvent d’humeur à faire l’amour.

Faible taux de testostérone

La testostérone atteint un pic pendant la vingtaine. Une fois qu’un homme a atteint la trentaine, la production de testostérone commence progressivement à décliner un peu chaque année.

Ce déclin est généralement trop insignifiant pour que des symptômes graves apparaissent. Dans certains cas, cependant, les hommes connaissent une diminution de la testostérone à un rythme accéléré. Cela peut être inquiétant et affecter leur santé et leur bien-être.

Certains signes peuvent signaler la présence d’un faible taux de testostérone (hypogonadisme primaire).

Lorsque votre taux de testostérone diminue, votre désir de sexe diminue également. La diminution de la testostérone est un phénomène normal du vieillissement. Toutefois, une chute brutale du taux de testostérone peut entraîner une baisse de la libido.

Quels sont les symptômes ?

Plusieurs signes indiquent que le taux de testostérone peut être faible :

  • Un manque de désir sexuel
  • Les hommes ont tendance à souffrir d’insomnie et d’autres types de troubles du sommeil si leur taux de testostérone est bas.
  • L’apparence physique peut également changer. Beaucoup d’hommes connaissent une augmentation de la quantité de graisse dans leur corps.
  • La masse musculaire, quant à elle, est en baisse2.
  • Dépression

L’impact d’une faible libido sur la vie au lit peut également entraîner des problèmes mentaux. Beaucoup de personnes ayant une faible libido ont tendance à éprouver une anxiété de performance dans la chambre à coucher.

Il peut aussi y avoir des signes de dépression. Tout comme une faible libido peut contribuer à la dépression, un faible taux de testostérone peut également contribuer à la dépression. Ces facteurs doivent être pris en compte lors de l’évaluation d’un homme souffrant d’un manque de désir sexuel.

Quelles sont les causes d’une libido faible ?

1) Le mode de vie

Fumer peut endommager les vaisseaux sanguins, ce qui peut réduire le désir sexuel et affecter les fonctions sexuelles à long terme.

En effet, fumer des cigarettes peut libérer de nombreuses substances nocives dans l’organisme, ce qui peut provoquer de nombreux changements néfastes.

Un mode de vie sédentaire et une mauvaise alimentation peuvent vous exposer à des risques de diabète, d’obésité et d’hypertension, qui peuvent endommager les vaisseaux sanguins autour du pénis et de certaines zones clés, ce qui peut entraîner des dysfonctionnements érectiles et une baisse de la libido.

2) Maladies et problèmes de santé

Des maladies comme le diabète, l’hypertension, l’hypothyroïdie, la maladie de Cushing, la maladie d’Addison et le cancer peuvent affecter le désir sexuel. Le diabète peut endommager les vaisseaux sanguins du pénis, ce qui peut entraîner des troubles de l’érection.

Cela peut avoir un impact psychologique négatif sur le désir sexuel d’un homme. Le cancer peut affecter les glandes hormonales qui contrôlent le désir sexuel.

Par exemple, une tumeur peut affecter l’hypophyse ou la prostate et entraîner une diminution de la sécrétion de testostérone. Cela peut entraîner une baisse du désir sexuel.

Le syndrome des jambes sans repos (SJSR), qui se traduit par une envie incontrôlable de bouger les jambes, peut également augmenter le risque de développer des troubles de l’érection. Une étude a révélé que les hommes souffrant du SJSR courent un risque plus élevé de développer une dysfonction érectile (DE) que ceux qui n’en souffrent pas.

3) Fatigue

Vous vous souvenez de votre premier mariage ? Vous avez probablement eu beaucoup de plaisir à faire l’amour, mais quand les enfants sont arrivés, avec les factures et tout le reste, vous avez peut-être réalisé que vous avez soudainement perdu tout intérêt pour le sexe.

Cela peut être dû à la fatigue. S’occuper des enfants, des factures et de tout un tas d’autres choses peut vous épuiser.

Cela est pire si vous ne dormez pas suffisamment. La fatigue, surtout lorsqu’elle est aggravée par l’apnée du sommeil, peut entraîner une baisse du désir sexuel. Une personne fatiguée ne souhaite qu’une chose : se reposer, rien d’autre.

4) Problèmes hormonaux

Il s’agit d’un problème pathologique où les hormones sexuelles qui contrôlent votre libido sont déréglées. Chez les hommes, l’une des hormones essentielles au contrôle de la libido est la testostérone. Selon certaines études, la testostérone et les œstrogènes contrôlent également la libido chez les femmes.

De faibles niveaux de testostérone peuvent entraîner une baisse du désir sexuel chez les hommes. Deux autres hormones importantes sont la dopamine et la prolactine. Alors que la prolactine peut entraîner une baisse de la libido, la dopamine peut l’augmenter.

5) Santé mentale

Certains problèmes mentaux comme l’anxiété, la dépression et la schizophrénie peuvent entraîner une baisse de la libido. Dans une étude réalisée par Keith A. Montgomery et son équipe, il est souligné que, dans le cas de la dépression, il est parfois difficile de déterminer si c’est le traitement ou le trouble lui-même qui est à l’origine de la baisse de libido.

Cependant, la revue a noté que les personnes souffrant de dépression et de schizophrénie ont tendance à avoir une libido réduite même avant le traitement. Certains médicaments utilisés pour traiter la dépression peuvent entraîner une baisse des performances sexuelles.

6) Les médicaments

La prise de certains médicaments peut réduire le taux de testostérone, ce qui peut entraîner une baisse de la libido.

Par exemple, les médicaments contre la tension artérielle tels que les inhibiteurs de l’ECA et les bêta-bloquants peuvent empêcher l’éjaculation et les érections.

D’autres médicaments peuvent abaisser le taux de testostérone, notamment :

  • les traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie
  • les traitements hormonaux
  • les corticostéroïdes
  • les analgésiques opioïdes, tels que la morphine
  • le kétoconazole
  • la cimétidine
  • les stéroïdes anabolisants, qui peuvent être utilisés par les athlètes pour augmenter la masse musculaire
  • certains antidépresseurs.

Une autre cause de baisse de libido peut être le fait d’avoir subi une intervention chirurgicale qui affecte votre taux de testostérone ou de dopamine.

Par exemple, la castration ou l’ablation de votre glande thyroïde. Si vous constatez que vous avez une libido réduite, il n’est pas conseillé de commencer à prendre des pilules. Vous pouvez en parler à votre médecin pour en découvrir la cause.

Si un problème social ou psychiatrique en est la cause, une psychothérapie, qui implique une thérapie de couple, peut être utilisée pour traiter votre libido réduite.

Si la cause est plutôt un déséquilibre hormonal, votre médecin peut décider de vous donner une supplémentation hormonale, comme une supplémentation en testostérone, ou d’autres médicaments utiles.

Comment prévenir une baisse de libido ?

Lorsqu’on cherche des moyens d’améliorer naturellement la fonction érectile chez l’homme, on conseille souvent de faire plus de sexe. La même stratégie s’applique aux hommes qui luttent contre une baisse de libido.

Faire l’amour plus souvent peut contribuer à améliorer la libido. C’est également l’une des meilleures stratégies préventives. Si un homme fait souvent l’amour avec sa partenaire, il peut être en mesure de maintenir sa libido.

Le sexe présente également d’autres avantages. Il peut être bénéfique pour la prostate masculine – ce n’est qu’un exemple.

Outre l’augmentation des rapports sexuels, d’autres stratégies peuvent également contribuer à prévenir la baisse de libido. Il faut bien sûr tenir compte de l’état de santé général de l’homme. S’il existe des problèmes médicaux susceptibles de provoquer une baisse de la libido, il convient de les traiter.

Des problèmes médicaux similaires peuvent affecter les hommes au niveau de leur fonction érectile. Ainsi, en comprenant comment réduire le risque de dysfonctionnement érectile, il est possible de prévenir une baisse de libido.

Il est également essentiel pour les hommes d’examiner les causes possibles d’une baisse de libido. L’homme doit se demander si l’un de ces facteurs s’applique à sa propre vie. Si c’est le cas, prendre des mesures dès maintenant peut aider à éviter des déceptions à plus long terme.

Les hommes qui commencent à reconnaître les signes d’une baisse de testostérone peuvent également décider de prendre des mesures appropriées. Certains remèdes peuvent aider à rétablir la production de testostérone. Lorsqu’ils sont pris à un stade précoce, l’homme peut être en mesure de prévenir le développement d’une faible libido.

D’autres stratégies que les hommes devraient également envisager pour les aider à réduire leur risque de baisse de libido :

Le manque de sommeil est connu pour avoir un effet sérieux sur la santé mentale et les performances sexuelles. Des études ont établi un lien entre le manque de sommeil et le développement de dysfonctionnements sexuels3. Les personnes qui manquent de sommeil doivent essayer d’améliorer leur sommeil. Cela doit être fait avant qu’elles ne commencent à ressentir des effets secondaires sur le plan sexuel. Se coucher plus tôt est une stratégie efficace. Certains produits naturels peuvent aider à calmer l’esprit.

Les gens demandent souvent si l’exercice peut améliorer la vie sexuelle. La réponse courte est oui. L’exercice peut améliorer divers aspects de la sexualité. Il peut également s’agir d’une stratégie préventive. Mettez en place un programme d’exercice quotidien, et le risque de baisse de libido peut diminuer. L’exercice est également important pour maintenir les niveaux d’hormones dans le corps.

Le régime alimentaire peut également avoir un impact sur la fonction sexuelle. Un régime approprié peut même contribuer à stimuler le désir sexuel. Un régime alimentaire déséquilibré peut augmenter le risque de baisse de libido. La mise en place d’un régime qui apporte à l’organisme les nutriments essentiels tout en évitant les aliments malsains peut prévenir une baisse de la libido.

L’hydratation et l’énergie vont de pair. Une déshydratation, même légère, peut entraîner une baisse d’énergie. Cela signifie qu’une personne peut en souffrir dans la chambre à coucher. Boire suffisamment d’eau peut aider à réduire les risques de baisse de libido.

Comment traiter une baisse de libido ?

Lorsqu’une personne souffre déjà d’une baisse de libido, il faut envisager un traitement. Il existe actuellement différents traitements. Certains impliquent l’utilisation de médicaments. D’autres sont des approches plus naturelles pour améliorer la libido.

Un médecin devra d’abord examiner le patient. Il l’interrogera sur les symptômes qu’il ressent. Le patient ne doit pas seulement parler de la baisse de libido. Il doit également mentionner tous les symptômes et conditions qui l’accompagnent. Cela inclut également les troubles de l’érection.

Lorsque le médecin en sait plus sur le patient, il peut lui conseiller de passer des tests. Ces tests aideront le médecin à mieux comprendre la cause sous-jacente. L’identification de la cause d’une baisse de la libido offre au médecin la possibilité de traiter la maladie plus efficacement.

Les hommes qui présentent un faible taux de testostérone peuvent avoir besoin d’un traitement spécifique. Une thérapie à la testostérone peut être proposée. Il s’agit d’une version synthétique de la testostérone qui est placée dans l’organisme du patient. Elle permet d’augmenter la testostérone biodisponible dans l’organisme. En retour, l’utilisation de ce traitement peut aider à rétablir un niveau normal de libido.

D’autres médicaments peuvent également être utilisés. Certains médicaments contre la dysfonction érectile peuvent être prescrits si le patient a également des problèmes d’érection. Un produit comme le Viagra est assez courant dans ces situations.

La thérapie sexuelle est une stratégie efficace pour augmenter une libido faible. Le conseil individuel peut aider à aborder les opinions négatives sur la sexualité, l’estime de soi et les causes secondaires de la baisse de libido, comme la dépression et l’anxiété.

Le conseil relationnel peut aider certaines personnes à travailler sur les facteurs affectant leur désir sexuel. Une étude de 2014 a révélé que seulement quatre séances de thérapie cognitivo-comportementale basée sur la pleine conscience dans un groupe amélioraient le désir sexuel, l’excitation sexuelle et la libido chez les femmes.